Cultural Engineering Group

Services & Ressources en ingénierie culturelle

DIGIMAG # 56

DIGICULT is an online/offline Italian platform, created to spread digital art and culture worldwide. It focuses on the impact of new technologies and modern sciences on art, design, culture and contemporary society. DIGICULT is based on participation of more than 40 professionals, representing a wide Italian Network of critics, curators and journalists in the field. DIGICULT is the editor of the magazine DIGIMAG, which focuses on some cultural and artistic issues like internet art, hacktivism, electronica, video art, audiovideo, art & science, design, new media, software art, performing art

« …What is interesting about teaching integrated closely with design practice is that it really starts to break down the roles people typically play. There is not so much a hierarchy anymore, but a real platform for exchange. When we teach, we are actually conducting design research on one of our current agendas. When we practice we are giving the research the much needed ‘application’. By opening this up to students and collaborators the research is much richer and varied. We feel it’s been a notion understood for a while by the progressive practices that one’s students today, are their professional collaborators tomorrow…. perhaps we are bringing this collaborative view in one day sooner! We feel the model of the institution as we have previously come to know it is being challenged by economic and social factors. It used to be that the knowledge was at the institution; a student must go there and pay in order to receive this knowledge. The internet has changed th is entirely. Real, verifiable knowledge is distributed freely all over the web. … »

Luis E. Fraguada & Monika Wittig, from « LAN – Live Architecture Network. The net as a design project » – by Sabina Cuccibar

[ARTICLES]:

– LIVE ARCHITECTURE NETWORK. THE NET AS A DESIGN PROJECT

An interesting and fresh declination of the creative potential of the practices related to parametric design is represented by LaN – Live Architecture Network, (Monika Wittig, Luis E. Fraguada, Shane Salisbury, CarloMaria Ciampoli, Aaron Willette). It is a network made up of young architects, mostly American and from Western European countries, who all met at the IaaC (Institution of advanced architecture of Catalonia).

http://www.digicult.it/digimag/article.asp?id=1841

by Sabina Cuccibar

– BRANDON LABELLE. WHERE DO SOUNDS COME FROM AND WHERE DO THEY GO?

Where do sounds come from and where do they go? From this fundamental and central question, the different trajectories that make up Acoustic Territories. Sound Culture and Everyday Life, the new book by Brandon LaBelle – artist, theorist and editor, branch out. Through a particularly coherent research, the author has constantly devoted himself to the exploration of sound and audio culture from multiple points of view and different levels, giving birth to a large body of work, tests and projects.

http://www.digicult.it/digimag/article.asp?id=1843

by Elena Biserna

– THE MEDIA IN THE FUTURE CITY. MEETING ALBERTO ABRUZZESE

Alberto Abruzzese, full professor in Sociology of Cultural and Communicational Processes at IULM University in Milan, where he is also headmaster of the Tourism, Culture and Territory Department and pro-chancellor for International Relations and Technological innovation, of which fields of research are: mass communication, cinema, television and the new media, with a particular focus on the social developments connected to the diffused implementation of media.

http://www.digicult.it/digimag/article.asp?id=1849

by Marco Mancuso

– LOOP BARCELLONA. TRANSVERSAL VIDEO ART

One of the most interesting events testifying the great current favour of video art is, for sure, the Festival/Fair LOOP of Barcelona. Currently reaching its eight edition (May 2010), it stands out internationally not only due to its clear choice strongly focused on video art, but especially for its atypical features which made it an attractive meeting point for persons with different needs and in search of different propositions.

http://www.digicult.it/digimag/article.asp?id=1853

by Herman Bashiron Mendolicchio

– BUDDHA MACHINE. THIRD GENERATION SOUND TOY

FM3, the experimental music group whose productions examine the relationship between composition, art, and everyday life, consists of original members Zhang Jian and Christiaan Virant. Prior to releasing the object for which they are best known, the plastic loop-playing device known as the Buddha Machine, which builds on inspiration from the automatic mantra- and prayer-chanting recording devices common in Asian temples, replacing these original loops with the composed elements with which the group has continuously worked.

http://www.digicult.it/digimag/article.asp?id=1846

by Robin Peckham

– THE SILENCES OF BIOSPHERE. NEO BAROQUE AND AWARE INTIMACY

Geir Jenssen, also known as Biosphere, is one of the most important figures in the field of contemporary electronic composition. Norwegian origins, from Tromsø, a town immersed in icy silence, 500 miles away from the Arctic Circle. Atypical personality, friendly and quiet, he always prefers to communicate through sound, like the sound of his records, of the many installations he designed in the last years, even of the performances.

http://www.digicult.it/digimag/article.asp?id=1844

by Pasquale Napolitano

– TECHNESEXUAL INTERFACE. EROTIC MIXED REALITY PERFORMANCE

Biometric sensors, made cheaply available by do-it-yourself (DIY) prototyping platforms such as Arduino, allow a shift away from visual interfaces to proprioceptive interfaces, away from the touch of a finger and towards a more internal, embodied form of sensing. One possible effect of this shift is away from the command-control methodology which was a historical basis for cybernetics, and towards a form of modulation and cooperation akin to intersubjectivity

http://www.digicult.it/digimag/article.asp?id=1847

by Micha Cardenas & Elle Mehrmand

– GMAYBE?: BE FREE, BE PUBLIC! WHAT FUTURE FOR PRIVACY?

You may have recently happened to witness the presentation of a new online service. Two young men wearing a t-shirt with the Gmaybe? logo show the exciting benefits of the new frontier of social networks. All the rhetorical promises related to technology are there: « they tend to fall into four main categories: democracy, freedom, efficiency and progress.

http://www.digicult.it/digimag/article.asp?id=1845

by Loretta Borrelli

– LANDSCAPE AND INTERACTION. MATTEO PENNESE, THE SOUND WITHIN SPACE

We tried to dig deeper in this interweave of relations between composition, sound landscape, environmental sounds, photosouds and emotional relations of listening with Matteo Pennese, composer and performer focused on developing systems for live-electronic, especially with Max Msp, and most of all on new ways of interacting with the environment through new hardware and software devices, such as Arduino.

http://www.digicult.it/digimag/article.asp?id=1842

by Simone Broglia

– THE EXPLOSION OF THE ARTS. SINEGLOSSA LIVE PERFORMANCES

Sineglossa is an artistic collective living in the Marche region in Italy, including personalities from different disciplines with the same purposes and the same sensitivity. Created in 2006 by director Federico Bomba, painter Luca Poncetta and performer Barbara Hall, the theatrical debut happened in 2007 with Camera Verde, to which followed in 2008 Pleura e Pneuma.

http://www.digicult.it/digimag/article.asp?id=1851

by Massimo Schiavoni

– RESISTENCE AND CONSTITUTION. AUDIOVISUAL SETTINGS BY N03!

Paolo Ranieri, a leading light of N03!’s multimedia activity, video director and teacher at the Academy of Fine Arts in Carrara, bears an important surname: his grandfather Paolino Ranieri, who died on the tenth anniversary of the

Audiovisual Museum of Resistance, was one of the organizers of resistance in Lunigiana. The museum was a big desire of Paolino when he was alive, and it was designed and built by Studio Azzurro in collaboration with Paolo Ranieri.

http://www.digicult.it/digimag/article.asp?id=1840

by Annamaria Monteverdi

– HABEMUS DATA. DIGITAL CULTURE AND FREE INFORMATION

A close step far from the counter-reformation of the “gag law”, stirred by the fear of our politicians who are frightened of losing control on the information flow or of a excessive overexposure of privacy and details, we caught the opportunity to go back on the matter of Open Data. But what has Open data got to do with the “problem” of interceptions and “bugs” of public and private world?

http://www.digicult.it/digimag/article.asp?id=1848

by Teresa De Feo

– INFORMATIONAL REALISM. QUANTUM BIT IN THE CYBER SPACE

Information theory proposes that there is a fundamental element the bit- a binary variable- that is the basis of all communication. As it turns out, this bit, a discrete indivisible entity, is the essential building block of both computer code and quantum particles. Both the physical and digital reality are composed of the same quantized binary bits of information. Reality, regardless of it’s content, is nothing more than the information it communicates..

http://www.digicult.it/digimag/article.asp?id=1852

by Jeremy Levine

– HUMAN, WATER AND ENVIRONMENT. BETWEEN MULTIMEDIA AND SUSTAINABILITY

The topic of water in the multimedia, electronic and digital field is huge since the beginning of electronic art and works of art of famous artists such as Bill Viola and Fabrizio Plessi, only to mention a few. Water has been compared to the electron flow and video, exactly for its liquid and mobile nature, is par excellence the mean which is the most linked and compared to this element essence.

http://www.digicult.it/digimag/article.asp?id=1850

by Silvia Scaravaggi

[ATTACHMENT]:

– ADVENTURES IN SONAR LAND – by Giulia Baldi

http://www.digicult.it/digimag_eng/allegato.asp

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

The Digicult Archive: past issues, articles and interviews

http://www.digicult.it/en/Archive/

The Digicult Board:

http://www.digicult.it/digimag_eng/board.asp

The Digicult website:

www.digicult.it/en

The Art-Agency Digimade:

www.digicult.it/agency

Publicités

Classé dans:Ressources, , , , ,

Sommet DOCAM 2010

L’Alliance de recherche DOCAM (Documentation et conservation du patrimoine des arts médiatiques) vous invite au Sommet DOCAM 2010, qui couronne la fin de cinq années de travaux. DOCAM est une alliance internationale de recherche initiée par la fondation Daniel Langlois pour l’art, la science et la technologie. Son objectif principal est le développement de nouvelles méthodologies et d’outils adaptés aux enjeux de la conservation et de la documentation engendrés par les pratiques artistiques reposant sur l’emploi de technologies.

L’événement interdisciplinaire vise à réunir des artistes, des chercheurs, des étudiants et des praticiens de la muséologie (conservateurs, restaurateurs, commissaires, techniciens, etc.), afin de connaître les enjeux et les pistes de réflexion soulevés par des cas de recherche.

À cette occasion, DOCAM lancera son tout nouveau site Web présentant ses principaux résultats de recherche :

  • Un Guide de catalogage de collections nouveaux médias;
  • Un Guide de préservation des oeuvres à contenu technologique;
  • Le Glossaurus de DOCAM;
  • Le Modèle documentaire de DOCAM;
  • Une Ligne du temps des technologies.

Financé par le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH), dans le cadre de son programme ARUC (Alliances de recherche universités-communautés), DOCAM compte parmi ses partenaires le Musée d’art contemporain de Montréal, le Musée des beaux-arts de Montréal, le Musée des beaux-arts du Canada, le Centre Canadien d’Architecture, le Réseau canadien d’information sur le patrimoine, de même que plusieurs départements universitaires dont ceux de l’UQÀM, de l’Université de Montréal et de McGill. DOCAM tient à remercier Hexagram UQÀM pour sa collaboration pour la tenue de cet événement :

  • 3 mars 2010 : Ateliers professionnels de conservation / restauration et de catalogage (places limitées / inscription requise)
  • 4 et 5 mars 2010 : Conférences ouvertes au public (Agora Hydro-Québec, Coeur des sciences, 175, avenue du Président-Kennedy)
  • 4 mars 2010 (événement de soirée) : Lancement public du nouveau site Web de DOCAM (Chaufferie, Coeur des sciences, 175, avenue du Président-Kennedy)

Programme détaillé du Sommet :
http://www.docam.ca/docam2010/

L’entrée au Sommet est libre. Par contre, nous vous invitons à vous inscrire en partageant votre adresse courriel afin de faire partie de notre liste de diffusion DOCAM : 
http://www.docam.ca/docam2010/fr/contact.php

Pour toute question, écrivez à : 
info@docam.ca

Source : Fondation Daniel Langlois.

Classé dans:Evénements, Expériences, , , , ,

AV Festival is about to start !

AV Festival 10 the biennial international festival of electronic arts returns from 5-14 March 2010 across Newcastle Gateshead, Middlesbrough and Sunderland in North East England. This year the curatorial theme is energy, explored as a universal force that connects, transforms and renews life. The Festival includes 24 exhibitions, 20 performances, 10 screenings, 14 talks, 3 symposia, club nights, artist residencies and the Feral Trade Cafe by artist Kate Rich.

Artists include: Charlemagne Palestine, Felix Gonzalez-Torres, Kenneth Anger, Liliane Lijn, Bruce Conner, Harwood, Owl Project, Zilvinas Kempinas, Semiconductor, Buddha Machines, Bill Fontana, Iain Forsyth and Jane Pollard, Cluster, Alan Moore, Stephen O’Malley, Evelina Domnitch and Dmitry Gelfand, Kenneth Goldsmith, People Like Us, Christian Marclay, Johan Grimonprez, James Benning, Rick Prelinger, Craig Baldwin, Gustav Metzger, Lucky Dragons

More information and online ticket sales: www.avfestival.co.uk

Read our previous post about AV Festival.

Classé dans:Evénements, , , ,

Formations AGECIF aux arts numériques

Face au manque criant de formation dans le domaine des arts et spectacles numériques, hors les pratiques artistiques et techniques, l’AGECIF lance trois formations spécialisées notamment en partenariat avec le Zinc à Marseille : Médiation des Arts Numériques, Production des Arts Numériques et Communication des Arts numériques. L’AGECIF se place au service du secteur culturel, des entreprises, institutions et organisations qui le structurent et des personnes qui le font vivre. La formation professionnelle continue pour renforcer les compétences, et faciliter l’engagement d’artistes ou de techniciens. Elle intervient sur l’ensemble du territoire et en particulier à Lyon, Marseille, Bordeaux, Montpellier, Clermont-Ferrand, Tours, Orléans, mais aussi en Normandie, ainsi qu’à La Réunion, en Guadeloupe et en Martinique. Elle s’inscrit dans une pensée européenne. Elle est membre fondateur du réseau européen des organismes de formation sur les questions de gestion culturelle, l’ENCATC. Enfin, pour compléter son offre, l’AGECIF vient de créer une filiale, une société d’expertise comptable inscrite à l’Ordre des experts-comptables, spécialisée dans le secteur culturel et artistique : AGECIF Conseil.

Médiation des Arts Numériques / Communication des Arts Numériques / Production des Arts Numériques.

Informations : formation@agecif.com

Source : Digital Performances and Cultures

Classé dans:Outils, Ressources, , , ,

Smartcity

Smartcity, l’événement des nouveaux enjeux urbains, nouvelles formes artistiques, est un projet européen ainsi qu’un vaste programme de réflexion et de création conduit autour du concept de « ville intelligente ».
Artistes, chercheurs, architectes, penseurs, politiques, industriels, ingénieurs, militants sont conviés à imaginer des formes inédites d’appropriation de l’espace urbain et, ce faisant, à définir une vision alternative de la ville, qui (re)donne aux habitants une place centrale.
Smartcity donne lieu tout au long de l’année à des résidences artistiques, des workshops, des événements et des rencontres. 
Trois temps forts marqueront les deux prochaines journées. Le 27 janvier, de 15h à 18h, à la Maison des Arméniens, les Portes ouvertes des chantiers artistiques invitent le public à découvrir les actions engagées par les artistes et architectes résidents (Ulrich Fischer – Walking the Edit ; Adelin Schweitzer – Augmented Reality ; Antonin Fourneau – Oterp ; Zoom & Infraksound ; Studio 21bis ; Rebar Group ).
Le 28 janvier, à la Maison internationale, de 14h à 18h, une conférence internationale DO IT YOURSELF | Ville créative et collaborative, qui vise à mettre en perspective ces nouvelles pratiques artistiques et leur rôle dans la fabrication de la ville. L’entrée est libre sur réservation.
En fin de journée, une soirée pluridisciplinaire avec le finissage des chantiers découverts la veille, des projections et expérimentations de prototypes de projets et le Washing Machine Club de Christophe Goutes.
Vous pouvez suivre la préparation de cet événement sur le blog de Smartcity.
La Cité universitaire internationale de Paris se trouve au 17, boulevard Jourdan 14ème.

Contact : Smartcity (01 43 66 82 52 – smartcity@dedale.infowww.smartcity.fr )

Classé dans:Evénements, Expériences, , , , , ,

Atopic Festival

Atopic Festival

Du 27 octobre au 4 novembre se tiendra à la Cité des sciences et de l’industrie « Atopic Festival », un festival gratuit à la croisée des arts, des sciences et des technologies qui propose à travers des projections, des expositions, des ateliers et des conférences, de donner un coup de projecteur sur les synergies annonçant une nouvelle ère de la communication homme-machine.

Organisée par l’association Human Atopic Space, association qui se consacre à la production et la diffusion d’œuvres virtuelles, la manifestation participe à travers sa programmation à la sensibilisation au patrimoine numérique :

  • projections de Machinima, films réalisés dans les mondes virtuels,
  • exposition Retrogaming, consoles de jeux vidéo,
  • le Demo Art, animations en temps réel produites par du code informatique,
  • carte Blanche à un artiste : Laura Mannelli, « Mélusine » installation interactive,
  • ateliers : voyages initiatiques dans les mondes virtuels, approche du Machinima et du code,
  • conférences et table ronde sur le Demo Art, l’Histoire du jeu vidéo, le Machinima.

Accueilli par une équipe de médiateurs spécialisés, le public deviendra métanaute et pourra parcourir ces territoires en vagabond des réseaux, comme Margherita Balzerani la directrice artistique du festival aime à le rappeler.

Mention spéciale au sein de cette programmation pour la date du 2 novembre qui sera consacrée à la fête du film Machinima. Le festival se déroulera à la Géode et a pour vocation de faire découvrir au grand public cette nouvelle forme d’expression et d’écriture en quête de reconnaissance, entre expérience vidéo-ludique et nouveau genre cinématographique.

Dans son essence, un machinima est un film réalisé en filmant à l’intérieur du monde virtuel d’un jeu vidéo. Le mot « machinima » est la combinaison des mots « machine » (pour l’ordinateur), « animation » et « cinéma ». Comme la photographie, le machinima désigne à la fois une oeuvre et une technique. Aujourd’hui, avec plusieurs milliers de machinima créés à partir des jeux vidéo les plus populaires (Halo, Sims, World of Warcraft…), il est le premier genre cinématographique issu des mondes virtuels. Avec le temps, le machinima s’est ouvert à de nombreux genres et registres, et se révèle aujourd’hui comme un moyen d’expression accessible et simple.

Les films s’inscrivent dans 4 catégories :

  • Machinima créatif : cette sélection met l’accent sur l’originalité esthétique.
  • Machinima narratif : cette programmation propose des machinima pour lesquels l’écriture scénaristique fait la force du film.
  • Machinima français : programmation réalisée par Xavier Lardy sur le principe « un réalisateur, un machinima ».
  • Machinima alternatif : programmation réalisée par Margherita Balzerani sur un état des lieux du processus de réappropriation de l’esthétique du jeu vidéo, et du processus du machinima,  par des artistes contemporains.

Classé dans:Evénements, Expériences, , , ,

NANO

La galerie des sciences du Trinity College de Dublin prépare une nouvelle exposition et un festival sur le phénomène des nanotechnologies dans les domaines de l’art et des sciences. A partir du 25 septembre prochain, l’exposition explorera la fascination et les craintes liées à l’émergence de cette science, se concentrant sur les mythes et les réalités de ce vaste champ de la recherche.

NANO ne se veut pas un simple passage en revue des outils, des techniques et des applications mais propose une approche métaphorique de ce qui dépasse notre propre compréhension de notre présence au monde. Pour cela, c’est un programme rassemblant des performances, des tables-rondes, des débats, et des ateliers, qui rythmera les trois mois de l’exposition.

Classé dans:Evénements, Expériences, ,

Streaming Museum III

Streaming museumAprès avoir fêté son premier anniversaire le 29 janvier dernier, le Streaming Museum a inauguré le 3 février le troisième volet de son cycle sur les artistes et les innovateurs de l’environnement présenté jusqu’à 3 avril prochain.

Comme nous l’avions déjà évoqué pour les deux expositions précédentes dont la première partie fut inaugurée le 3 octobre 2008, ce musée hybride proposant des expositions en temps réel dans différents lieux et espaces publics dans le monde entier est peut-être une forme de musée que nous verrons se développer de plus en plus si un travail scientifique et culturel peut être développé sur les nouvelles monstrations comme celles initiées par le Streaming Museum.

Ce dernier présente depuis son lancement les visions et les perspectives de quarante artistes, de Merce Cunningham à Nam June Paik, des agents artificiels de Toni Dove à Paul Miller, DJ Spooky, et bien d’autres artistes reconnus ou émergents.

Pour découvrir leurs œuvres présentées par le Streaming Museum, cliquez ici, pour les découvrir sur  Ars Virtua New Media Center et  sur second life, cliquez ici.

Classé dans:Evénements, Expériences, Ingénieries, , , , , ,

Nouvelles scénographies

L’éclatement des lieux et des conventions

Les familles se rendent au cinéma pour voir en direct des opéras captés par des dizaines de micro caméras. Les panels d’affaires ressemblent désormais à des plateaux de télévision ou des concerts de rock. Des artistes géographiquement distants se retrouvent virtuellement sur la même scène.

En plus des projecteurs, de l’éclairage et de la sonorisation, les équipes techniques des salles et des auditoriums devront bientôt gérer des régies de captation vidéo, des réseaux à très haut débit, des capteurs de mouvements et de la robotique.

Quels sont les systèmes en développement? Quels seront les impacts de ceux-ci sur le contenu culturel, éducatif et d’affaire?

Cette conférence revêtira un caractère tout particulier. Elle sera en effet suivie d’une soirée-démonstration participative de Raw Materials, un  logiciel vidéo inédit, développé par l’équipe de la SAT. Raw Materials permet d’ envoyer en direct des contenus (SMS, MMS, vidéo, photos) au Vj,  qui, par la suite, les mixe en temps réel tout au long de la soirée.

Dans une ambiance musicale chaleureuse, faites parvenir au Vj vos  visuels (SMS, MMS, vidéos, photos) grâce à Raw Materials.  Tous les visuels seront diffusés sur une grande mosaïque évolutive.

  • INTRODUCTION – Etat des lieux d’une façon de travailler /Michel Lemieux – Co directeur artistique 4d art
  • PropulsART : la scène en réseaux / Sylvain Rocheleau – Chef de projet PropulseART /Louis-Philippe St-Arnault – Scenographe, Directeur de production, SAT
  • Nouveaux enjeux pour un constructeur? / Scène Ethique – Conception et realisation de dispositifs scéniques
  • Recherches pour applications interactives /Float 4 – Developpeur d’environnements multimedia immersifs et interactifs

Rendez-vous Mardi 27 janvier 2009 17h30-20h30, à la SAT.

Pour plus d’information sur cette conférence, cliquez ici.

Source : communiqué de la SAT.

Classé dans:Analyses, Evénements, Expériences, Ingénieries, , , ,

Technologies et MPA

Les autorités australiennes viennent de publier le compte-rendu des discussions organisées par le ministère de la culture sur le thème de l’impact des technologies issues du numérique sur le secteur artistique et plus particulièrement sur les arts dits « performatifs » et le spectacle vivant (MPA).

Les principaux sujets traités dans ce compte-rendu sont :

  • provoquer un débat au sein du secteur à propos des opportunités et des menaces posées par les technologies numériques,
  • encourager les compagnies et les acteurs du secteur à défricher et préfigurer les formes artistiques et les modèles économiques de demain,
  • assister les acteurs du secteur dans le développement de leurs stratégies futures,
  • profiter des avantages et du potentiel que représente la collaboration multisectorielle favorisée par les technologies.

Le document est téléchargeable en cliquant ici.

Classé dans:Analyses, Expériences, Ingénieries, Politiques culturelles, Ressources, , , ,

Streaming Museum II

streaming museum IIINous l’avions évoqué début octobre, Streaming Museum est un nouveau genre de musée hybride ouvert début 2008 présentant des expositions en temps réel sur Internet et dans des espaces publics partout dans le monde. Une de ses particularités est de combiner les formes de diffusion pour toucher une audience globale et œuvrer ainsi de manière différenciée dans les territoires de l’art, développer « l’œil cartographique de l’art », pour reprendre l’expression de Christine Buci-Glucksmann.

En s’inspirant des travaux des années 70 de Nam June Paik qui préfiguraient les autoroutes de l’information (« Electronic superhighway », « Good Morning Mr. Orwell ») comme un média ouvert et libre pour l’imagination et les échanges entre les cultures, le musée propose un croisement entre beaux-arts et culture populaire qui préfigure dans son déploiement des mutations en cours dans la monstration de l’art et dans l’investissement de l’espace public.

La première exposition avait été lancée depuis le Time Warner Center de New-York, en collaboration avec TED Prize, en simultané avec Urban Screens Melbourne 08 au Federation Square, sur Ars Virtua New Media Center dans Second Life et sur les 7 continents via un réseau de partenaires très mobilisés.

C’est pour le lancement de l’exposition « Artistes et innovateurs pour l’environnement II », deuxième partie d’une exposition prévue en trois volets, que nous retournons à New-York. L’exposition a été inaugurée le 3 décembre dernier et est ouverte au public jusqu’à 3 février prochain. Présentant plus d’une trentaine de personnalités artistiques et novatrices issues de différentes disciplines artistiques et scientifiques, le trait commun étant bien entendu la question environnementale dans leurs travaux.

Sont notamment programmés : Buckminster Fuller (designer et chercheur), Ben Edwards (peintre), Andrea Ackermen, Kurt Ralske, Marty St. James, James Tunick, (artistes des nouveaux médias), Agnes Denes (artiste environnementaliste), Jacob ter Veldhuis, Emanuel Dimas de Melo Pimenta, Stephen Vitiello, Julia Wolfe (compositeurs), Jaap Drupsteen, Robert Snyder, Cedar Lake Contemporary Ballet.

On peut visiter virtuellement l’exposition via Streaming Museum et Ars Virtua New Media Center sur Second Life. Les globe-trotters y trouveront aussi largement leur compte puisque les 7 continents sont à nouveau bien physiquement représentés mais ce sont les usagers des espaces publics qui sont les premiers visiteurs et les premiers témoins de cette autre présence muséale grâce aux partenaires suivants : le centre Ubuntu (Port Elizabeth), le Nabi Art Center (Seoul), le Chelsea Art Museum (New-York), Federation Square (Melbourne), les « 17 écrans » de la BBC (Royaume-Uni) , le Victory Park (Dallas), le Centre des expositions de Subte (Montevideo), et bien d’autre lieux encore auxquels s’ajoutent notamment des lieux inattendus comme Antartica (la base scientifique Britannique en Antarctique) et la base Jubany (Argentine).

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Classé dans:Analyses, Evénements, Expériences, Ingénieries, , ,

Transdigital

Transdigital entend stimuler des collaborations innovantes dans une optique de long terme entre les régions de la Flandre Orientale et la Flandre Occidentale, la Wallonie et la Région Nord en France. L’objectif de cette plateforme est aussi de renforcer la visibilité et l’échange des connaissances et de construire un réseau structurel entre les artistes, les chercheurs et le secteur technologique.

Les buts de Transdigital:

  • Stimulation de l’innovation : dynamisation de la recherche, de l’innovation et de la création artistique dans l’espace interreg, autour de Lille-Tourcoing /Gand / Mons-Maubeuge, de centres de recherche, d’entreprises technologiques et de projets artistiques et culturels
  •   Améliorer la visibilité : améliorer la visibilité et l’image internationale de la zone dans le domaine des nouvelles technologies, dans le cadre de centres recherches, d’entreprises innovantes ou encore de projets artistiques singuliers.
  • Créer des resaux : créer une structure de rencontre pour des partenaires actifs dans le domaine de la recherche, des nouvelles technologies et de la créativité artistique dans les trois régions.

Initiative de tout premier plan dans le domaine de la coopération transfrontalière, Transdigital est un projet qui répond à des attentes fortes, exprimées depuis longtemps de part et d’autre. Il y a un moment déjà en effet que des tentatives avaient été initiées et la dernière en date avait été amorcée par la Ville de Lille dans le cadre d’un atelier des rencontres NET organisées par Digiport (acteur incontournable sur le territoire),  présentée sous le nom de « Digitations ».

Co-financée dans le cadre d’Interreg IV, l’initiative semble avoir atteint le niveau nécessaire de maturité et de convergence entre les partenaires. Pour en prendre la mesure, le premier Transdigital meeting se tiendra le mardi 4 novembre 2008 à partir de 15h00 au Centre d’art du Vooruit à Gand (BE). Au programme :

*15:00 – 15:30: présentation officielle de Transdigital

*15:30 – 19:30 : rencontre avec les partenaires (TechnocITé & Le Manège – Mons / Maubeuge, Le Fresnoy. Studio national des arts contemporains – Tourcoing, Latitudes Contemporaines – Lille en Kc Vooruit – Gent i.s.m. IBBT – Flandre, Kc Buda – Kortrijk, Numediart – Wallonie en Digiport – Nord-Pas-de-Calais);

Une restauration et des rafraichissements seront proposés +

Démos des projets en continu : Numediart (Wallonie) / Digiport (Nord-Pas-de-Calais) / ART&D (IBBT, Flandre).

*20:00 : présentation de la performance O_Rex 1.3 par Crew / Eric Joris

Vous trouverez plus d’informations à partir du 27 octobre sur Transdigitalweb et Transdigitalweb.blogspot.com.

Pour s’inscrire : contactez avant le 30 octobre Caroline Van Peteghem, caroline@vooruit.be ou tél +32 9 267 28 88 et confirmez votre présence à 15:00. Vous pouvez également réserver 1 / 2 places pour la présentation de Crew à 20:00. Le programme détaillé vous sera envoyé après l’inscription.

Classé dans:Evénements, Expériences, , , , , ,

Audience stats (year nine)

  • 393,258 page views

Network map today : 3020 experts members and contributors

Rejoignez 3 705 autres abonnés

Themes

Action artistique et culturelle Aménagement du territoire Architecture Art dans la ville Art et espace public Arts sciences et technologies Billets réflexifs Capitales européennes de la culture Coopération culturelle Coopération internationale Creative cities Création contemporaine Création numérique Cultural Engineering Group Culture et développement territorial Culture et innovation Dialogue interculturel Diversité culturelle Démocratisation de la culture Développement culturel Développement des territoires Développement durable Développement soutenable Economie créative Economie de la culture Equipements publics Ethique Europe Evaluation des politiques culturelles Financement de la culture Finances publiques Gouvernance culturelle Industries créatives Industries créatives et design Industries culturelles Ingénierie culturelle Ingénierie de la connaissance Ingénierie touristique Innovation Innovation sociale Interculturel Marché de l'art Marketing culturel Marketing des territoires Musées Musées et nouvelles technologies Mécénat Métropoles créatives Nouveaux médias Nouvelles gouvernances Nouvelles technologies Patrimoine Patrimoine numérique Politique culturelle Politique des territoires Politique européenne Politiques culturelles Politiques de l'innovation Politiques des territoires Politiques européennes Politiques publiques Politiques publiques et PPP Polémiques Prospective RGPP Réforme de l'Etat Réforme des collectivités territoriales Réformes Soft power Soutenabilité Tourisme Tourisme culturel Tourisme culturel et nouvelles technologies UNESCO Urban planning

Member of The Internet Defense League